La dératisation : une solution efficace pour lutter contre les nuisances causées par les rongeurs

Les rongeurs, tels que les rats et les souris, peuvent causer de nombreux problèmes dans nos habitations et nos espaces professionnels. Ils endommagent les matériaux, propagent des maladies et peuvent être à l’origine de nombreuses nuisances. Pour se débarrasser de ces indésirables, la dératisation s’avère être une méthode efficace et durable.

Comprendre le métier de dératiseur

Le métier de dératiseur consiste à mettre en place des dispositifs et techniques pour éliminer ou repousser les rongeurs qui envahissent les lieux. Il intervient aussi bien auprès des particuliers que des professionnels et est souvent sollicité par les collectivités locales pour assurer le contrôle et l’entretien des réseaux d’égouts.

Les formations et compétences requises pour devenir dératiseur

Pour exercer ce métier, il est nécessaire d’avoir suivi une formation spécifique et d’être titulaire d’un certificat individuel pour l’utilisation des produits biocides à usage professionnel. Ce dernier est délivré par le ministère chargé de l’environnement et atteste des connaissances du professionnel en matière de protection de la santé publique et de l’environnement.

Outre cette certification obligatoire, un bon dératiseur doit également posséder certaines compétences clés telles que :

  • Connaissance des différentes espèces de rongeurs et leur comportement;
  • Maîtrise des techniques d’intervention, incluant l’utilisation de dispositifs mécaniques, chimiques et répulsifs;
  • Bonne capacité d’analyse pour identifier les lieux d’infestation et les risques potentiels;

Les différentes méthodes de dératisation

La dératisation prend en compte plusieurs méthodes pour éliminer ou repousser les rongeurs présents dans un lieu. Selon le type d’infestation et l’environnement concerné, le dératiseur choisira la méthode la plus appropriée.

Les pièges à rongeurs

Ces dispositifs permettent de capturer les rats et souris vivants ou de les tuer rapidement et sans souffrance. Parmi les différents types de pièges disponibles sur le marché, on retrouve notamment :

  • Les pièges à glue : ils immobilisent l’animal grâce à une substance collante qui empêche sa fuite;
  • Les pièges à ressort : très efficaces, ils tuent instantanément le rongeur qui vient mordre l’appât ;
  • Les cages à capture : elles permettent de capturer les animaux vivants pour ensuite les relâcher loin du lieu infesté.

Les rodenticides

Il s’agit de produits chimiques spécifiquement conçus pour tuer les rongeurs. Ils sont généralement présentés sous forme de granulés ou de pâtes et doivent être manipulés avec précaution. Leur utilisation doit être encadrée par un professionnel qui s’assurera de respecter les doses appropriées et d’éviter les risques pour la santé humaine et l’environnement.

Les répulsifs naturels et électroniques

Pour éviter l’utilisation de produits chimiques, il est possible de recourir à des méthodes plus écologiques et moins dangereuses. Parmi celles-ci :

  • Les répulsifs naturels : ils sont basés sur des ingrédients d’origine végétale (huiles essentielles, plantes) ou minérale (argile) et ont pour but de repousser les rongeurs sans les tuer;
  • Les appareils à ultrasons : ils émettent des ondes sonores à haute fréquence que les rongeurs ne supportent pas et les incitent ainsi à quitter les lieux.

Les précautions à prendre lors d’une dératisation

Lorsqu’il s’agit de mettre en œuvre des actions de dératisation, il est essentiel de bien se protéger et de veiller au respect de certaines règles de sécurité. En effet, les rongeurs peuvent transmettre des maladies graves telles que la leptospirose, la peste ou encore la salmonellose, notamment via leurs excréments et leur urine.

Pour limiter les risques, il convient donc :

  • De porter des gants, masques et autres équipements de protection individuelle;
  • De nettoyer régulièrement les zones infestées avec un produit désinfectant;
  • D’éliminer les déchets et les restes d’aliments qui pourraient attirer les rongeurs;
  • De veiller à la bonne étanchéité des bâtiments et installations (portes, fenêtres, canalisations, etc.)

Enfin, il est recommandé de faire appel à un professionnel de la dératisation dès que l’infestation devient trop importante ou que les méthodes employées ne semblent pas suffisantes pour endiguer le problème. Celui-ci saura mettre en place les solutions adéquates pour réduire efficacement la présence des rongeurs et limiter leurs nuisances.